Comment financer le démarrage d'une SASU en solo ?

January 2, 2024

La SASU représente une forme juridique privilégiée par nombre d'entrepreneurs souhaitant lancer leur activité seuls. Ce statut juridique est souvent sélectionné pour sa souplesse et la protection qu'il offre. Contrairement à la SAS, qui requiert au moins deux associés, la SASU permet de créer une entreprise à l'actionnariat unipersonnel. Cette spécificité offre une plus grande agilité dans la prise de décisions. Les démarches de création sont également simplifiées grâce à la possibilité de les effectuer en ligne.

Pour plus d'informations sur la création d'une SASU, vous pouvez consulter ce site web.

Comment procéder à la création d'entreprise SASU ?

Pour créer votre SASU, plusieurs étapes sont à suivre. Tout d'abord, il est essentiel de bien vous informer sur le statut et de vérifier qu'il correspond à votre projet. Une fois cette phase préparatoire achevée, vous devrez rédiger les statuts de votre entreprise, document clé définissant les règles de fonctionnement de votre société. 

Financer le démarrage d'une SASU : les clés du succès

Lorsque vous démarrez en solo, les questions de financement de votre entreprise prennent une place centrale.

Les options de financement sont multiples :

Apport personnel : Utiliser vos économies personnelles reste l'option la plus directe, mais cela implique un risque financier personnel.

Prêts bancaires : Les banques sont des acteurs traditionnels du financement des entreprises. Présenter un business plan solide ainsi qu'une étude de marché approfondie sera essentiel pour obtenir un prêt aux conditions favorables.

Aides et subventions : De nombreux dispositifs publics peuvent aider au financement de votre création d'entreprise. Informez-vous sur les aides locales, régionales ou nationales qui pourraient correspondre à votre projet.

Love money : Solliciter vos proches peut également être une solution, mais cela requiert de définir des conditions claires pour éviter tout conflit futur.

Financements alternatifs : Le crowdfunding, les business angels ou encore le capital-risque sont des options envisageables, en particulier si votre projet est innovant et a un fort potentiel de croissance.

Incubateurs et accélérateurs : Ces structures peuvent offrir un accompagnement précieux et parfois un financement initial en échange d'une participation dans le capital de l'entreprise.

Crédits d'impôt et exonérations : Vérifiez votre éligibilité à des réductions de charges ou crédits d'impôt, comme le CIR (Crédit d'Impôt Recherche) si vous entreprenez dans l'innovation.

Le chemin qui mène au succès n'est pas linéaire, mais avec une bonne préparation, la création d'une SASU peut être le premier pas vers la réalisation de vos ambitions entrepreneuriales.